Devenir Minimaliste | Les 15 Choses à Savoir pour se Lancer avec Succès

devenir minimaliste, Devenir Minimaliste | Les 15 Choses à Savoir pour se Lancer avec Succès

Popularisé par le documentaire de 2016, Minimalism, et par la japonaise Marie Kondo, le minimalisme a débarqué dans nos vies depuis une bonne dizaine d’années. Le mouvement minimaliste prône le fait de se détacher du matériel pour vivre plus sereinement. Dans une société où l’on nous pousse à consommer toujours plus, les minimalistes font figure d’exception. Mais que se cache-t-il derrière cette démarche ? Pourquoi choisit-on de devenir minimaliste, et surtout, comment le devient-on ? Du tri au rangement, du désencombrement au changement de style de vie, voici toutes nos astuces pour devenir minimaliste et enfin mener une vie plus simple.

Qu’est-ce que le minimalisme ?

1. Posséder moins

Le minimalisme, c’est vivre mieux avec moins. C’est effectuer un tri drastique pour adopter un style de vie minimal. Se débarrasser des choses superflues pour ne conserver que les objets utiles ou qui nous apportent de la joie. Cela va complètement à l’encontre de la consommation de masse et des normes de la société, qui nous incitent à acheter toujours plus. Par conséquent, on élimine les distractions pour se concentrer sur ce qui compte le plus pour nous.

2. Agir de manière intentionnelle

Devenir minimaliste, c’est un véritable choix de vie. Une décision qui découle souvent d’un trop-plein d’objets qui nous encombrent à la fois l’espace de vie et le cerveau. Ainsi, on valorise les objets, mais surtout les valeurs et les passions, qui comptent réellement pour nous. Ce processus est bien sûr différent d’une personne à l’autre, puisque nos objectifs vis-à-vis de cette démarche ne sont pas les mêmes.

3. Se libérer de la société de consommation

La culture moderne nous incite à la surconsommation : les pubs et les influenceurs sont partout autour de nous. Inconsciemment, on consent à l’idée que le bonheur peut être acheté dans les grands magasins. Alors en adoptant les valeurs du minimalisme, on se libère de l’envie de posséder toujours plus. On valorise les expériences, les relations aux autres et on prend soin de nous. Et on apprend à apprécier ce que l’on a, et surtout à en être reconnaissant. Ce faisant, nous trouvons une vie plus abondante.

4. Ralentir le rythme

Notre vie va à 100 à l’heure. Nous sommes toujours en train de courir, après les transports, le travail, l’école, la nounou. Nous travaillons comme des acharnés pour payer des factures. Le soir, on a besoin de se relaxer, alors on se distrait avec nos téléphones ou en consommant des biens. Et on travaille de nouveau pour pouvoir les payer. C’est un cercle vicieux dans lequel nous nous jetons. Devenir minimaliste nous permet de ralentir notre rythme de vie et nous libère de ces injonctions de la société moderne, pour nous recentrer sur l’essentiel et nous alléger l’esprit.

Pourquoi devenir minimaliste ?

5. Se décharger mentalement

Qu’on le veuille ou non, le surplus matériel finit par encombrer l’esprit. On a l’impression d’étouffer, à la fois entouré·e de ces objets inutiles, mais aussi sous le poids des tâches ménagères :

  • plus de vêtements = plus de lessives et de repassage
  • plus de jouets = plus de rangement
  • plus de surface à habiter = plus de surface à nettoyer et entretenir.

Repensez à la dernière fois où vous avez procédé à un grand rangement chez vous, et à la sensation de liberté qui en a découlé. Puis imaginez que vous conserviez un espace rangé quasiment en permanence : c’est possible en devenant minimaliste.

6. Devenir minimaliste pour économiser de l’argent

En apprenant à vous détacher de vos possessions matérielles, vous adopterez un nouvel état d’esprit. Ainsi, vous ne vous sentirez plus obligé·e de consommer autant qu’auparavant, et vous économiserez tous les mois. Vous pourriez même gagner un peu d’argent en revendant la plupart de vos objets.

7. Gagner du temps pour soi et pour ses proches

Avec un minimum d’objets à la maison, vous ne passerez plus autant de temps à ranger / laver / nettoyer / dépoussiérer. Ce sont plusieurs heures qui pourraient être économisées chaque semaine. Vous pourrez ainsi profiter de ce temps pour en passer avec votre famille, vos amis, ou vous consacrer à votre passion.

8. Adopter un mode de vie éco-responsable

Le minimalisme s’inscrit naturellement dans une démarche écologique, puisqu’en consommant moins, on limite son empreinte carbone. Souvent, les 2 mouvements vont de paire, et les minimalistes adoptent des gestes bons pour l’environnement, comme le zéro-déchet, le fait de ne plus avoir de véhicule, ou le slow-travel par exemple.

devenir minimaliste, Devenir Minimaliste | Les 15 Choses à Savoir pour se Lancer avec Succès

Comment devenir minimaliste ?

9. Prendre conscience

Pour certaines personnes, ce sera un espace de vie trop encombré, pour d’autres, ce sera la volonté de mieux consommer. On laisse les objets s’accumuler et s’entasser à ne plus savoir qu’en faire. Résultat : la maison déborde, et on finit par craquer. On entreprend alors un grand rangement, en tassant dans les placards. Mais ce n’est pas une solution à long terme. Il est donc temps de ne garder que l’essentiel pour alléger le quotidien.

10. Définir ses règles

Le minimalisme est différent pour tout le monde. Certaines personnes définissent leur style de vie minimaliste en ne possédant qu’un certain nombre d’objets. D’autres vont radicalement changer leur mode de vie : choisir un logement plus petit, partir sur la route avec toutes leurs possessions dans un sac à dos…

Vous fixerez vos propres règles. Vous choisirez les catégories que vous voudrez trier. Quelle que soit votre définition du minimalisme ou le temps que vous prendrez, assurez-vous que ce soit durable et réalisable.

11. Organiser son tri

Mettez en place un planning pour vous aider à y voir plus clair. Vous pouvez consacrer un week-end à 1 ou 2 catégories par exemple. Vous devrez trier vos objets en 4 tas : à garder, à vendre, à donner, à jeter (si vraiment inutilisable ou trop abîmé, mais cela devrait rester marginal).

Tous les articles dont vous ne vous êtes pas servis depuis 1 an au moins devraient normalement sortir de votre environnement. Inutile de garder les choses qui remplissent des fonctions similaires : par exemple, cet appareil photo que vous n’utilisez plus car vous prenez vos photos avec votre téléphone, ou bien votre couteau suisse qui peut remplacer votre tire-bouchon, votre décapsuleur ou votre tournevis.

12. Trier par catégorie

Vous pensiez effectuer un tri par pièces ? Le problème, c’est que l’on accumule souvent des doublons dans plusieurs endroits de la maison. C’est pourquoi Marie Kondo préconise un tri par catégories. Elle en identifie 5, mais on peut aller plus loin dans la démarche. Commencez par les catégories pour lesquelles vous aurez probablement le moins d’attachement : les cosmétiques, les ustensiles de cuisine ou les produits d’entretien.

Habillement

Cela inclut les vêtements et sous-vêtements, les chaussures, les vestes et manteaux, les accessoires (ceintures, bijoux, montres, sacs), les pyjamas… Tout ce qui peut trouver une place dans votre dressing. Alors videz complètement votre placard et vos tiroirs !

Livres, DVD, CD, jeux vidéos

Vous n’êtes pas une médiathèque. Avec la digitalisation des supports, il y a fort à parier que vous ne regarderez plus vos DVD ni n’écouterez vos CD. Les livres que vous avez déjà lu : donnez-les. Les livres que vous avez l’intention de lire : lisez-les une fois pour toute, puis donnez-les !

Papiers et administratif

Hormis certains documents que vous devez conserver à vie ou pour une durée minimum, quasiment tout peut être conservé au format numérique. Vous pouvez aussi numériser vous-même vos factures.

Objets sentimentaux

Vous pouvez être tenté·e de garder vos vieux bulletins scolaires ou vos peluches d’enfance, mais ce sont des objets qui ne vous serviront plus. Conservez-en 1 ou 2 qui vous procurent réellement de la joie, et donnez ou jetez les autres.

Cosmétiques

Vous pensez à votre salle de bain, mais vous avez certainement des crèmes pour les mains, des crèmes solaires, des sticks à lèvres ou d’autres produits qui traînent dans votre logement : regroupez tous vos produits de beauté au même endroit pour trier efficacement.

Produits d’entretien

Ne tombez pas dans le piège du marketing : ce spray spécial robinet mitigeur ou celui pour double-vitrage n’ont certainement aucune valeur ajoutée. Il existe des produits multi-usages, et si vous êtes écolo, vous pourrez probablement réduire votre liste à 5 articles : vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon noir, savon de Marseille et cristaux de soude.

Jeux pour enfants

C’est souvent la partie la plus délicate car même si vous faites attention à ne pas trop gâter vos tout-petits, votre famille s’en chargera pour vous. Que ce soit pour Noël ou les anniversaires, soyez ferme avec les membres de votre famille : 1 jouet maximum par foyer. Quand vos enfants sont en âge de comprendre (aux alentours de 6-7 ans), commencez à les sensibiliser à la démarche du minimalisme. Expliquez-leur que cela les aidera aussi à gagner du temps lorsqu’ils devront ranger leur chambre ou plier leurs vêtements. Impliquez-les dans la démarche de tri pour leurs jouets. C’est une étape difficile pour eux puisqu’ils voudront certainement tout garder. Dans ce cas, faites un deal avec eux : ne conserver que X objets. Expliquez-leur que les autres seront offerts à des enfants qui en ont très peu.

Objets électroniques

Mettez dans cette catégorie tous les téléphones, ordinateurs, consoles, appareils photos, câbles, chargeurs, disques durs que vous pouvez posséder. Faites le point sur ceux que vous n’utilisez plus : sont-ils obsolètes ? Endommagés ? Peuvent-ils servir à quelqu’un d’autre ? Tous ces câbles que vous conservez sont-ils utiles ?

Profitez-en pour faire le tri dans les fichiers de vos anciens PC / téléphones / appareils photos / disques durs externes. Puis formatez ceux que vous donnerez ou vendrez.

Bricolage / mécanique

Voilà une belle catégorie de « au cas où » : des vis à n’en plus finir, des clés de serrage Ikea en 15 exemplaires, des ampoules grillées, des coudes de plomberie en PVC… Là encore, il y a certainement des choses à éliminer dans votre cave, votre garage ou votre grenier.

Ustensiles de cuisine et autres objets

C’est la catégorie « Divers », probablement celle où vous allez pouvoir vous débarrasser d’une plus grande proportion d’articles.

13. Faire un tri numérique

Vous avez fait le tour de l’organisation de la maison, et vous voulez aller plus loin ? Trier vos fichiers numériques permet aussi de vider votre tête. Profitez-en pour réorganiser vos fichiers sur votre ordinateur ou votre Drive, faites le ménage dans les milliers de photos que vous conservez, et triez-les par albums que vous prendrez plaisir à regarder de temps à autre. Videz votre boîte mail et désabonnez-vous des newsletters que vous ne lisez pas ou des mailings non sollicités. Enfin, supprimez les contacts inutiles de votre téléphone.

14. Changer sa façon de consommer

Si vous avez pu accomplir les démarches que vous souhaitiez, bravo ! Vous avez parcouru un beau chemin. Ce serait dommage de tout gâcher en encombrant de nouveau votre intérieur, n’est-ce pas ? À partir de maintenant, dès que vous voudrez acheter quelque chose, demandez-vous s’il s’agit d’un objet réellement utile, et si vous aurez la place de l’accueillir.

N’utilisez les marketplace, notamment AliExpress et Amazon, que lorsque c’est vraiment nécessaire. Vous pouvez trouver la plupart des objets dont vous avez besoin dans les commerces proches de chez vous. Et vous n’avez pas besoin de recevoir votre colis ce dimanche à 22h. Enfin, pensez à la location ou à l’emprunt pour vos tâches ponctuelles (un nettoyeur haute-pression, une brouette, un appareil à raclette, un aspirateur…).

15. Devenir minimaliste au quotidien

Les petits gestes

Il y a plein de petites choses que vous pouvez mettre en place pour adopter un mode de vie minimaliste. Prévenez par exemple les personnes de votre entourage de la démarche. Refusez les goodies et autres cadeaux que l’on peut vous offrir dans les commerces. Placez un petit autocollant « pas de pub » sur votre boîte aux lettres. Donnez régulièrement les magazines ou les livres que vous avez fini de lire. Enfin, partez en week-end ou en vacances plus léger.

Le niveau avancé

Pour les plus avertis d’entre vous, passez à la vitesse supérieure : essayez de limiter le contenu de votre poubelle ou passez au zéro-déchets. Vous pourriez même avoir envie de changer de logement pour un espace plus petit ! C’est une tendance que l’on a vu émerger avec les « tiny houses » : ces mini-maisons ont le double avantage d’être abordables et de se nettoyer très rapidement !

Le niveau expert : devenir Écopreneur

Après avoir goûté au minimalisme, vous pourriez avoir envie de remettre en cause votre activité ou de lui donner du sens. D’ailleurs pourquoi ne pas se lancer dans la thématique du minimalisme ? Si vous avez vous-même acquis une expérience dans le domaine, la transmettre aux autres pourrait être une excellente idée pour votre futur professionnel. C’est le cas de notre Écopreneuse Émilie Schwanger, qui à travers son programme « Comme une Plume » vous aide à désencombrer votre vie et votre esprit.

Son parcours vous inspire ? Vous voulez vous aussi créer une activité qui régénère la planète et vous permette de mener une vie plus simple, à l’écoute des autres ? Retrouvez notre programme de formation et devenez un Écopreneur accompli !

Si vous sentez l’irrépressible envie de tout ranger chez vous après avoir lu cet article, il est temps de le mettre en pratique ! Vous avez désormais toutes les clés pour devenir minimaliste, et surtout, vous savez que vous pouvez personnaliser votre méthode, l’appliquer à un ou plusieurs aspects de votre vie, et prendre le temps qu’il faut. L’important est d’adopter durablement le minimalisme pour vous simplifier la vie et être plus zen au quotidien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.