Comment protéger la biodiversité ?

protéger la biodiversité, Comment protéger la biodiversité ?

protéger la biodiversité, Comment protéger la biodiversité ?

Comme on se retrouve ! Le premier conseil de Nathalie pour accueillir la biodiversité vous a été utile ? Effectivement, aussi belles soient nos intentions, pour passer à l’action, certaines croyances doivent être déconstruites. Cela est vrai pour l’entrepreneuriat mais aussi pour la protection de la biodiversité. Pour ceux qui ont raté ce premier volet, on vous les rappelle plus bas. 

Et si vous ne savez plus qui est Nathalie et bien c’est cette super écologue-naturaliste écopreneuse à l’origine de Bestioles et compagnie : le booster naturaliste. Comme vous on adore vraiment en découvrir plus sur les activités de nos écopreneurs et parler d’eux autour de nous !

C’est elle (à droite) qui nous aide à intégrer la biodiversité dans notre quotidien ! N’est ce pas une des meilleures manières de protéger la Planète ? Grâce à des quiz-nature, des formations en ligne ou des évènements gratuits d’ampleur nationale comme le fameux Sommet de la biodiversité aux jardins, elle fait circuler la connaissance des experts vers les éco-citoyens qui comme vous prennent part aux grands défis de notre temps.

Pourquoi protéger la biodiversité ? 

Les enjeux environnementaux sont considérables, vous le savez ! Réchauffement climatique, disparition des terres agricoles, pollution des océans mais aussi érosion de la biodiversité ! C’est un problème tout aussi important et malheureusement souvent passé sous silence… 

Des espèces disparaissent tous les jours ! Et des déséquilibres se créent partout, modifiant peu à peu le fonctionnement des écosystèmes. Même la diversité des organismes minuscules qui font que les sols vivent et nous nourrissent seraient en régression… Nos légumes, si bio soient-ils, seraient 100 fois moins nutritifs que ceux cultivés par nos grands-parents… 

Protéger ces bestioles et ces plantes, parfois éloignées de nous (pourquoi donc s’affoler de la disparition du Loris de Kuhl en Polynésie ?) revient à nous protéger nous-même, Humains, en nous garantissant des ressources (air, eau, sol…) saines, durables et disponibles pour tous.

Comment protéger la biodiversité ?

protéger la biodiversité, Comment protéger la biodiversité ?

La biodiversité disparaît, notre qualité de vie avec. L’une des raisons principales est la perte d’habitat que ce soit par pollution, par destruction directe ou par leur envahissement par des espèces exotiques. 

Les jardins, à la campagne ou en ville, soutiennent de plus en plus la biodiversité. Historiquement défini comme des zones d’exclusion du monde sauvage, pour se préserver des bêtes féroces, ils deviennent peu à peu des oasis pour les espèces en perte d’habitats naturels.

L’un des moyens d’agir est donc d’ouvrir les portes de son jardin et d’accueillir la biodiversité chez soi. 

Avant d’expliquer comment faire, revoyons ensemble les idées préconçues dont on a parlé la dernière fois ; elles sont autant d’entraves à l’efficacité de nos actions.

Récapitulatif des 5 croyances qui brident notre capacité à protéger la biodiversité  

Accueillir la biodiversité :

  • eprotéger la biodiversité, Comment protéger la biodiversité ?st une illusion car elle est partout autour de nous, même si nous ne sommes pas capables de la détecter 
  • ne se résume pas à construire de jolis gîtes à hérissons, qui au contraire artificialisent un peu plus notre environnement
  • est possible à condition de se considérer soi-même comme partie intégrante de cet ensemble d’organismes vivants
  • demande que l’on assume nos envies et nos choix et que l’on prenne notre place dans une dynamique inexorable
  • impose de tourner le regard hors les murs, de lever le nez de ses bouquins et d’aller dehors pour se confronter à la réalité et sortir de sa zone de confort.

Ok mais concrètement comment accueillir la biodiversité ? 

Il existe une multitude d’actions à mener pour rendre son jardin attractif. Le Top 3 des actions pour favoriser la biodiversité selon les naturalistes experts interviewés lors du Sommet de la biodiversité aux jardin est : 

  • Installer et préserver les haies : 

Ce sont des habitats à part entière, pour de nombreuses espèces de plantes, d’oiseaux ou d’insectes pollinisateurs. Mais ce sont aussi des ponts vivants entre différents habitats, véritables couloirs de déplacement pour certaines chauves-souris ou les hérissons. La haie idéale serait perchée sur un monticule de terre, bordée par des bandes enherbées, de 4 m de large et riche d’essences locales, diversifiées et en libre évolution.

  • N’utiliser aucun pesticide : 

Est-ce logique de tuer pour accueillir ? Chaque espèce à un rôle à jouer, même si nous aimerions parfois qu’elle aille jouer ailleurs, si l’on parle par exemple des limaces… Et surtout chaque espèce est de passage ! L’une remplaçant l’autre au fur et à mesure de l’évolution du jardin. C’est ce qu’on appelle la succession écologique et c’est le phénomène même de la vie… Lutter contre elle à coup d’herbicides ou de répulsifs revient à empêcher la situation d’évoluer et à entretenir méticuleusement le problème en question…

  • Rendre ses bâtiments perméables à la faune sauvage :

protéger la biodiversité, Comment protéger la biodiversité ?Nos maisons, abris, garages pourraient offrir le gîte à d’autres espèces comme les rapaces nocturnes ou les chauves-souris. Bien sûr, il est nécessaire de se prémunir d’éventuels problèmes de cohabitation, par exemple en installant une planche sous les nids d’hirondelles pour éviter les salissures. Mais lors de la construction ou de la rénovation de vos façades et greniers, il est aisé d’y glisser un nichoir à chouette ou encore un gîte à chauve-souris. Des espèces sauvages emblématiques de la biodiversité qui nous entourent et qui sont des auxiliaires fantastiques pour nos jardins (production d’engrais, limitation des campagnols pour ce citer qu’eux).

Attention aux faux pas quand on veut préserver la biodiversité

Je croise certaines personnes de bonne volonté qui malgré leur dévouement à construire des gîtes, creuser des mares, planter des fleurs et des arbres ne rencontrent que des mauvaises surprises : une abondance de limaces, aucune espèce sauvage et en prime le regard désapprobateur du voisin. 

Pas étonnant ! La cerise a été posée sur le gâteau avant qu’il ne soit cuit ! Autrement dit, l’action a précédé l’OBSERVATION !  

 

Comment devenir un Observateur de la nature, qualité indispensable pour protéger la biodiversité ?

La biodiversité est synonyme de bien des promesses. 

Et l’accueillir (pour mieux la protéger), ça s’apprend ! 

Nous n’avons pas tous eu la chance de grandir à la campagne, de partir en vacances en montagne ou d’avoir des grands-parents jardiniers. Notre instinct d’observateur s’est donc peu à peu dilué et nous nous sentons démunis, impuissants voire maladroits quand il s’agit de chausser nos bottes et d’agir concrètement pour réaliser nos rêves ou assumer nos convictions. 

Bonne nouvelle ! Il est aisé de dépoussiérer cet instinct ! 3 coups de plumeau suffisent pour le retrouver et devenir un observateur de la nature apte à protéger la biodiversité. 

1- Changer de perspectives

2- Eveillez vos sens

3- Rencontrez le vivant !

Passez à l’action dès maintenant 

Pour se mettre en action sans attendre, Nathalie vous propose sa SOLUTION BIODIVERSITEprotéger la biodiversité, Comment protéger la biodiversité ?

On sait que vous allez y apprendre pleins de trucs sur la nature et vous épanouir dans vos projets grâce à ses conseils avisés et à la communauté Biodiv’.   

C’est un véritable condensé des connaissances naturalistes et écologiques à connaître pour protéger la biodiversité.

 

Et il vous reste encore du temps pour bénéficier de la rediffusion gratuite du sommet en ligne de la biodiversité aux jardins !

 

Vous aussi vous êtes attentif à la biodiversité ?

Comme Nathalie, rejoignez le programme d’accompagnement à la création d’entreprise d’Ecopreneur, et accédez à 12 modules de cours, des coachings ainsi qu’à des exercices concrets pour avancer dans votre démarche, et concrétiser votre désir de développer une activité respectueuse de la planète et des humains.

Il vous reste encore quelques questions avant de vous lancer ? Inscrivez-vous gratuitement à notre webinaire sur l’écopreneuriat et notre équipe se fera un plaisir d’y répondre !

One Response

  1. Gryko dit :

    je hâte de partager échanger appel téléphonique avec Vous.
    Respectueusement
    Chez&Moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.