Comment devenir un citoyen numérique responsable ? 12 conseils et astuces

numérique responsable, Comment devenir un citoyen numérique responsable ? 12 conseils et astuces

Cécile Hadjadj, écopreneuse, est experte en numérique responsable. Après avoir travaillé dans le domaine du numérique dans des grandes entreprises, elle est aujourd’hui à la tête de sa société de conseil, NuréOz. Grâce à des actions de sensibilisation, de formation et de conseil, elle permet aux entrepreneurs et aux entreprises d’intégrer l’écologie numérique dans leurs modes de fonctionnement. Elle nous donne aujourd’hui 12 astuces pour comprendre et faire entrer le numérique responsable dans nos vies.

Numérique responsable : définition

Qu’est-ce que le « numérique responsable » ?

Le terme de « Numérique Responsable » désigne le fait de réduire son impact environnemental au quotidien, en utilisant les technologies de manière plus sobre et en adoptant des éco-gestes numériques. On parle aussi de sobriété numérique ou d’écologie numérique. Il repose sur 3 piliers : People (les personnes), Planet (la planète), Prosperity (la prospérité). Le but est de permettre d’utiliser le numérique de façon pérenne, plus éthique et accessible, tout en bénéficiant de ses apports pour nos sociétés.   

 

En 2019, GreenIT.fr a publié une étude pour estimer l’empreinte environnementale du numérique mondial. On y apprend que l’utilisation d’Internet dans le monde est responsable de 4 % des gaz à effets de serre. C’est 50 % de plus que les émissions dues aux transports aériens dans le monde, ou équivalent aux émissions dues à la flotte mondiale de camions ! L’impact écologique du numérique est donc un véritable enjeu dans la transition écologique et sociale. 

 

Le label NR pour encadrer la notion de numérique responsable

 

Depuis 2019, l’institut du numérique responsable, en collaboration avec l’agence LUCIE, a mis en place le premier label français NR. Celui-ci propose, en 2 niveaux, une charte du numérique responsable. Le label vise à aider les entreprises à s’inscrire dans une démarche de transition numérique et écologique en phase avec leur politique RSE. L’institut est également engagé pour la création d’une norme AFNOR, qui permettra de mieux définir et encadrer les exigences en matière de Numérique Responsable.

Comment être responsable à l’ère du numérique ?

Au quotidien, chacun peut adopter de bonnes pratiques écologiques pour consommer responsable. Voici comment allier écologie, éthique et numérique, en 12 points.

Consommation de matériel numérique : penser durable

1- Acheter du matériel durable et réparable

Faire des économies, c’est bien. Mais s’il faut changer de matériel tous les 2 à 3 ans, on en perd le bénéfice assez rapidement. Il existe maintenant un indice de réparabilité, qui couvre à ce jour 9 types d’appareils (dont smartphone, ordinateur et TV). Vous pourrez ainsi faire votre choix en fonction de votre budget, vos préférences et vos valeurs. Soyez vigilant également à « l’effet de mode », pour choisir du matériel qui répondra réellement à vos besoins. En général, plus un appareil est petit, mobile et performant, plus son coût environnemental est élevé.

numérique responsable, Comment devenir un citoyen numérique responsable ? 12 conseils et astuces

2- Acheter d’occasion et reconditionné

De nombreux sites ont vu le jour ces dernières années, sur lesquels vous pouvez acheter du matériel reconditionné. En ligne, la plateforme la plus connue reste Backmarket.fr, mais vous pouvez aussi vous tourner vers des reconditionneurs français reconnus comme SMAART, ou des entreprises comme Plus de PC : il s’agit d’une entreprise 100% française, implantée dans l’Hérault, et qui emploie des personnes en situation de handicap. Le vendeur remplace les éventuelles pièces défectueuses, s’assure du bon fonctionnement du produit, et le remet en vente pour un prix défiant toute concurrence, avec généralement 6 mois de garantie. Vous pouvez aussi revendre votre matériel en état de fonctionnement (même abimé) à ces enseignes, pour leur garantir une seconde vie (lire aussi notre article consacré à l’upcycling). 

3- Se tourner vers des constructeurs plus éthiques

Il existe des alternatives plus éthiques aux grandes marques d’électronique. La société Fairphone par exemple propose un téléphone réparable, durable, fabriqué de manière plus équitable. Elle s’est récemment associée à un opérateur téléphonique français, TeleCoop, pour proposer un forfait adapté aux données que l’on consomme réellement, ainsi qu’à Commown, une coopérative française qui permet de louer un smartphone Fairphone.

4- Prendre soin de ses appareils électroniques

Le moyen le plus simple de conserver longtemps vos appareils électroniques, c’est bien entendu d’en prendre soin. Pour les téléphones : une coque rigide avec un revêtement soft, et une protection d’écran en verre trempé, sont extrêmement efficaces. Pour votre ordinateur portable, une housse avec des coins rigides est indispensable, pour le ranger et le transporter en toute sécurité. 

5- Fabriquer soi-même ses machines informatiques

Si vous aimez bricoler, lancez-vous dans le montage de votre ordinateur ! Depuis 2021, Framework, une start-up californienne, propose en France un PC évolutif que vous pouvez personnaliser. La machine est facilement démontable, pour pouvoir changer les pièces quand elles ne fonctionnent plus ou que vous voulez augmenter ses performances.

Utilisation des appareils : adopter des gestes éco-responsables

6- Désactiver les fonctions sans fil

La responsabilité numérique passe aussi par nos habitudes d’utilisation. Dès que vous n’en avez pas l’utilité (ou au moins la nuit), désactivez les fonctions GPS, WiFi, Bluetooth ou 4G/5G sur vos smartphones et/ou tablettes. En plus de limiter votre impact carbone, vous économiserez de la batterie. Être connecté en permanence coûte cher à la planète et à notre charge mentale.

7- Ne pas laisser les appareils en veille

Saviez-vous qu’une box Internet consomme autant qu’un réfrigérateur ? Voici donc quelques gestes éco-citoyens pour les appareils en veille. Dans la mesure du possible, débranchez vos machines non utilisées la nuit et pendant vos absences (week-end ou vacances). Le plus simple est de tout brancher à une multiprise avec interrupteur, pour tout couper en une fois. De même, si vos appareils vous le permettent, ne les laissez pas en charge quand vous les utilisez : cela limite la durée de vie de la batterie.

8- Soigner sa navigation et sa boîte mail

L’impact carbone de nos communications est impressionnant : envoyer un email avec une pièce jointe de 1 Mo revient par exemple à parcourir 500 m en voiture, ou à produire un sac en plastique. Alors avant d’envoyer des pièces jointes lourdes, on s’assure que c’est nécessaire, et on compresse. Vous pouvez aussi vous tourner vers des plateformes de transfert, comme WeTransfer. 

 

Pensez également à vider régulièrement votre boîte de réception. Sur votre navigateur, faites attention à ne pas avoir trop d’onglets ouverts en même temps. Mettez les sites que vous visitez régulièrement dans vos favoris, ainsi vous n’aurez pas à passer par le moteur de recherche à chaque fois. Enfin, passez à un moteur de recherche écologique, éthique et qui respecte votre vie privée, comme Lilo, Ecosia ou DuckDuckGo, entre autres.

9- Regarder des vidéos en moyenne ou basse définition

Selon le site label-nr.fr, les vidéos en streaming consomment 60 % de la bande passante mondiale, dont 15 % uniquement pour Netflix. Pour limiter notre empreinte écologique numérique, rien de plus simple : regarder les vidéos en basse définition ! Il suffit selon la plateforme d’aller dans les paramètres généraux ou dans les réglages de la vidéo pour modifier la résolution. Selon la taille de votre écran, 480 ou 720 pixels suffisent bien souvent (en comparaison avec les 3840 pixels proposés par la 4k). 

Au quotidien : prendre de bonnes habitudes numériques

numérique responsable, Comment devenir un citoyen numérique responsable ? 12 conseils et astuces

10- Recycler correctement ses appareils

Seuls 20 % des déchets électroniques sont correctement recyclés en France. Quand on sait que l’on produit en moyenne 21,3 kg de déchets électroniques par personne et par an, les conséquences pour la planète sont évidemment énormes. Si votre appareil est inutilisable et irréparable, vous devez alors trouver une solution pour le recycler. Pour cela, trois possibilités :

  • se rendre en déchèterie (il existe des emplacements spécifiques) ;
  • laisser le matériel obsolète aux livreurs en cas de remplacement ;
  • trouver un point de collecte (la liste, ainsi que plein de conseils, sont disponibles sur ecosystem.eco).

11- Adopter le minimalisme numérique, partout dans la maison

Si certains appareils domotiques ont une utilité certaine pour faire des économies d’énergie (contrôle à distance des thermostats et de la lumière) ou se rassurer pendant nos absences (système de surveillance), d’autres sont en revanche complètement futiles dans la majorité des cas. A-t-on vraiment besoin, si l’on est une personne valide, d’un assistant vocal à la maison, type Alexa ou Google Home ? A-t-on besoin d’un four connecté au WiFi pour régler sa température ? D’un dressing « intelligent » qui nous indique quoi porter ? Alors adoptons le minimalisme numérique dès maintenant.

12- Limiter les sollicitations numériques

Sur les réseaux sociaux, on peut scroller à l’infini. Votre téléphone nous assaille de notifications. Votre boîte mail se remplit plus vite qu’elle ne se vide. Alors de temps en temps, déconnectez-vous ! Passez en mode avion, fermez votre boîte mail, et supprimez les notifications de toutes les applications. Vous ne pourrez qu’apprécier les bienfaits sur votre santé mentale !

 

Ce qu’on en pense :

Les pratiques éco-responsables dans le numérique sont simples à adopter et à mettre en place. Les bénéfices sont multiples : un impact écologique numérique limité, des économies d’énergie et de matériel, et une prévention de la pénurie des ressources mondiales. Pour en apprendre plus sur le sujet, vous pouvez participer à la Fresque du Numérique. Cet atelier ludique et collaboratif sensibilise aux enjeux environnementaux, humains et éthiques. Si vous cherchez d’autres gestes à mettre en place, visitez le site du Cyber World CleanUp Day pour participer à la prochaine session. Devenez dès aujourd’hui acteur de la transition écologique et numérique, et partagez dans les commentaires vos gestes pour une écologie numérique au quotidien !

 

 Le niveau expert pour responsable numérique : devenir écopreneur 

Mener une vie responsable et éthique, c’est l’une des valeurs que nous promulguons tous les jours ici. Si vous voulez donner du sens à votre activité et créer une entreprise qui régénère la planète et les humains, rejoignez le programme de formation Ecopreneur. Vous bénéficierez d’un accompagnement complet, du développement de votre entreprise à celui de votre mindset. 

 

Vous avez encore quelques interrogations sur la viabilité de votre projet ou si le programme est fait pour vous ? Inscrivez-vous à notre webinaire gratuit !

 

Bibliographie :

numérique responsable, Comment devenir un citoyen numérique responsable ? 12 conseils et astuces

Livres sur l’économie et le numérique responsable :

 

Resources en ligne sur le numérique responsable : 

 

Vidéos à visionner sur le numérique responsable : 

Frédéric Bordage chez Wemanity – Sobriété numérique : les clés pour comprendre et agir

https://www.youtube.com/watch?v=GB7MeJziYNY&t=156s

Aurore Stephant avec l’INR – Promesses de dématérialisation et matérialité minérale

https://www.youtube.com/watch?v=QW9udH0vwlE&t=1s

et pour le plaisir avec Thinkerview

https://www.youtube.com/watch?v=xx3PsG2mr-Y&t=6s

Jancovici chez EDF pour sa clarté dans l’explication d’une problématique de base liée à notre société

https://www.youtube.com/watch?v=ZWMcfWuBllk&t=63s

 

 

numérique responsable, Comment devenir un citoyen numérique responsable ? 12 conseils et astucesEn savoir plus sur Cécile : 

Profil LinkedIn : Cécile Hadjadj

Page entrepreneur au sein de la coopérative d’entrepreneurs Crealead : Cécile Hadjadj

Page de NuréOz sur Crealead : NuréOz

 

À venir bientôt… Une interview de Cécile ! 

 

 

3 Responses

  1. Malo dit :

    Merci pour cet article vraiment intéressant… Je voudrais faire des séquences en classe sur ce sujet, avez-vous quelques pistes de recherches? Merci d’avance.

    • Eva Farvaque dit :

      Bonjour Malo,

      On va bientôt publier un deuxième article avec une interview vidéo et encore plus d’infos ! J’espère que cela vous aidera ! Si vous voulez en savoir plus sur le sujet il y a d’excellentes resources en ligne et Cécile est l’experte 🙂

      Passez une excellente journée !

  2. […] encore le streaming. Dès lors, il y a plein d’opportunités de prestations de services pour aller vers un numérique plus responsable, et contribuer à limiter notre empreinte […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.