Ferme urbaine : Un modèle en ville à reproduire

 

Transcription texte de la vidéo :

Salut les Ecopreneurs, salut les entrepreneurs qui régénère la planète et les humains.

La permaculture en ville et l’entreprenariat durable !

Aujourd’hui je voulais vous montrer je suis en voyage à New York et à la Nouvelle-Orléans aux États-Unis je fais une formation et je me balade aussi un petit peu pour étudier les modèles de permaculture et autres et des modèles d’entreprises durables.

L’agriculture en mode écologie urbaine, un bel avenir très productif

Je voulais vous faire aujourd’hui une petite vidéo sur un exemple d’éco-entreprise qui fonctionne très bien dans les milieux urbains ; l’agriculture urbaine est vraiment un super modèle d’avenir pour les Ecopreneurs, la permaculture, l’agro-écologie, l’agriculture urbaine c’est vraiment très demandé aujourd’hui.

La Brookyln farm, un modèle de ferme urbaine !

Aujourd’hui on est à la Brooklyn farm, c’est une ferme qui se trouve sur le toit d’un immeuble qui est extrêmement productif qui répond à beaucoup d’enjeux, beaucoup de problématique écologique dépenses énergétiques pour amener la nourriture dans les villes. Ici on est à New York en zone urbaine on a 30 millions d’habitants, on a 40 000 tonnes de déchets produits par jour, on a 5 milliards de litres d’eau qui sont consommées chaque jour dans la ville. Vous imaginez bien que les enjeux majeurs de l’écologie de demain il y a de nombreuses éco entreprise qui sont créer dans ces milieux là.

La ferme en ville : un domaine rempli de potentiel

On a besoin d’Ecopreneur dans ces endroits là. Je vous souhaite une belle visite on va regarder tous ensemble, on va observer cette ferme on va faire quelques commentaires.

Pourquoi une ferme urbaine ?

Ce qui est assez inhabituel c’est que pour visiter cette ferme il faut prendre l’ascenseur, c’est assez inhabituel pour moi. Pourquoi l’agriculture urbaine ? On sait qu’on a de grands avantages à pratiquer ce type d’agriculture. Déjà on valorise des espaces qui ne sont pas forcément utilisés on améliore bien sur la qualité de vie du milieu urbain on crée des emplois on améliore l’accès à des aliments frais et simples. Et puis dans l’exemple à Brooklyn farm on est en train d’arriver c’est assez impressionnant quand on sort de l’ascenseur on offre aussi une éducation environnementale et agricole aux urbains qui ne sont pas forcément informés sur ce sujet. Il y a vraiment un impact assez positif sur l’ensemble du secteur.

Brooklyn grange, la ferme en ville ; activité florissante au modèle Ecopreneur

Brooklyn grange c’est une ferme agricole urbaine commerciale. Cela signifie qu’ils vendent et qu’ils cultivent et qui vendent ce qu’ils cultivent. Les porteurs de projets pensent vraiment que ce type d’agriculture peut devenir une activité florissante et viable dans les villes. En prouvant qu’ils sont rentables, ils vont pouvoir encourager les investissements dans ce domaine et les porteurs de projets à se lancer. Comme toute entreprise saine, éthique et rentable elle peut penser à redistribuer ces surplus et c’est le cas ici parce qu’il y a de nombreux sous projet qui sont menées pour avoir un impact social écologique sur l’ensemble de la ville. On est vraiment au milieu de la ville on est vraiment dans New York tout prêt de Manhattan. Évidemment on n’est pas à Manhattan parce que trouver des endroits à Manhattan comme ça c’est impossible mais on est quand même tout près on a une situation qui est exceptionnelle. La taille de la ferme elle est de 4500 m² pour cette superficie et ils ont une deuxième ferme de 6500 m².

Circuit de distribution de l’écologie urbaine

Les produits sont directement vendus à la communauté sur deux marchés ainsi que dans plusieurs autres locaux magasin de détails et des restaurants. Il y a même des poules sur la ferme c’est un poulailler mobile qui se déplace et on profite aussi de quelques produits de ses poules. Il y a aussi un programme qui est similaire aux AMAP où 55 membres de la communauté locale viennent se fournir en légumes deux mi-mai à octobre.

Qu’est ce qui pousse sur le toit de cette ferme en ville ?

Sur le toit en quoi on cultive majoritairement des verdures, des salades et des légumes feuilles à circuit court à rentabilité importante, des tomates aussi qui sont une grande récolte. Ce qu’il faut savoir c’est qu’on produit jusqu’à 20 tonnes de produits chaque année sur les deux fermes ce qui est assez exceptionnel.

Le financement de l’écologie urbaine

La ferme a été financée par une combinaison de capitaux privés, de prêts, d’événements divers et puis un financement participatif et la deuxième ferme qui est un petit peu plus loin elle a été rendue possible en grande partie grâce à un programme de subvention du ministère de la Protection de l’environnement qui dans le cadre d’un programme de gestion des eaux de pluie et d’orage qui subventionnent les projets tels que celui-ci. C’est carrément des éponges ces espèces de toits ce qui est très intéressant pour tamponner les Flux d’eau.

Activité rentable et bonne croissance pour cette ferme en ville !

Cette ferme elle est rentable c’est ça qui est intéressant ils ont atteint le seuil de rentabilité au cours de la première année ils sont devenus rentable à la troisième année. Ils ont une croissance constante depuis l’ouverture et continuent de se développer dans les années à venir. Ils ont maintenant six ans.

L’écologie urbaine, une opportunité au modèle Ecopreneur !

J’espère que cette vidéo vous aura inspiré pour créer votre propre projet pourquoi pas, je sais que des toits comme ceci émerge un peu partout en France. N’oubliez pas vous avez aussi la possibilité de télécharger gratuitement mon livre régénérer la planète et ses habitants tout en vous créant un revenu devenait Ecopreneur. Je vous souhaite une bonne continuation je vous retrouve dans une prochaine vidéo. Si vous aimez si vous avez aimé cette vidéo vous pouvez la liker et la partager, on se retrouve très bientôt pour un nouveau contenu d’Ecopreneur ciao à bientôt.

One Response

  1. le martelot dit :

    bonjour, n’es tu pas un modèle inspirant en France aussi parlant?
    Merci pour ton article qui me donne envie d’en savoir plus!
    Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.