Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ? Nos conseils

renversion à 40 ans, Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ? Nos conseils

À l’aube de la quarantaine, vous avez une furieuse envie de changer de projet professionnel, mais vous hésitez encore. Pourtant, 40 ans est un âge parfait pour se reconvertir. Vos aspirations ont évolué avec le temps, l’émergence d’une famille, des valeurs que vous souhaitez transmettre à travers votre travail ou simplement un besoin de changer d’air. Voici quelques idées pour donner du sens à votre vie professionnelle, et nos conseils pour bien préparer votre reconversion à 40 ans.

40 ans, l’âge idéal pour une reconversion

40 ans, c’est un âge charnière. On arrive à la moitié de sa vie professionnelle, et souvent, c’est une période qui s’accompagne de questionnements sur le sens qu’on lui donne. 

Des compétences à revendre

Vous avez déjà acquis 15 ou 20 ans d’expérience professionnelle. Des compétences techniques, bien sûr, propres à votre métier. Mais également ce qu’on appelle les « soft skills » : une plus grande confiance en vous, une meilleure gestion des émotions ou du stress, de l’empathie, un sens du travail en équipe, une flexibilité ou encore une capacité d’adaptation accrue. Vous n’êtes plus la même personne qu’à 20 ans, quand vous peiniez à remplir votre lettre de motivation pour trouver un stage ou votre premier job.

Une meilleure connaissance de soi

renversion à 40 ans, Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ? Nos conseilsCette expérience se mêle à une prise de recul sur la vie de manière générale : à 40 ans, vous savez quelles sont vos priorités, vos passions, vos envies. Votre vie de famille passe avant tout ? Vous avez le temps et l’envie de consacrer votre temps à votre travail ? Vous voulez devenir digital nomad ou simplement changer de région ? Tenez compte de ces paramètres dans votre futur projet. 

Un projet motivé et motivant

Enfin, même si l’idée de reprendre une formation vous fait un peu peur, gardez en tête que vous l’aurez choisie, pour vous et votre futur. Votre volonté d’apprentissage et votre implication seront bien plus intenses que lorsque vous alliez à l’école, peut-être sans grande conviction. Même trouver un stage (si nécessaire) sera plus aisé : vous aurez la force de conviction et la détermination nécessaire pour convaincre votre futur employeur.

Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ?

Les raisons de se reconvertir sont nombreuses : quitter un environnement nuisible pour sa santé mentale ou physique, se challenger, équilibrer sa vie professionnelle et sa vie personnelle ou encore gagner en indépendance. Mais la raison principale d’une reconversion, c’est de donner du sens à sa vie professionnelle. Selon la 2e édition du Baromètre de la formation et de l’emploi 2021 (Centre Inffo / CSA), 83 % des répondants souhaitent avoir une activité professionnelle en accord avec leurs valeurs et leurs passions.

Un métier au contact de la nature

renversion à 40 ans, Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ? Nos conseils

  • agriculture (culture de fruits et légumes, horticulture, ferme pédagogique, apiculture…) ;
  • voyage durable (agrotourisme, guide de haute montagne, employé de parcs nationaux…) ;
  • transition énergétique (installation de panneaux solaires, ingénierie en énergies renouvelables, métiers de l’éolien…) ;
  • métiers de la mer et de l’eau (océanographe, biologiste marin…) ;
  • vente de biens et services écologiques / responsables
  • économie circulaire (réparation, recyclage, seconde main) ;

Un métier dans l’artisanat, pour créer de ses propres mains

renversion à 40 ans, Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ? Nos conseils

Marre de remplir des tableurs toute la journée ? Vous avez l’impression que votre travail actuel n’a pas de sens ? Si vous voulez un métier tangible, concret, pour créer de vos propres mains, tournez-vous vers l’artisanat. En plus de partager vos valeurs, vous ferez partie de l’économie locale. Les métiers de l’artisanat sont très variés :

  • création artistique (poterie, céramique, travail du bois, bijou…)
  • métiers de bouche (boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, confiserie…)
  • métiers du bâtiment (maçonnerie, couverture, forgerie…) ;
  • production et fabrication (ameublement, horlogerie, instruments de musique…)
  • services (coiffure, fleuristerie, maréchalerie…)

Une activité dans le soin à la personne ou auprès d’animaux

Pour donner du sens à sa vie professionnelle, rien de tel que de prendre soin des autres. Certains métiers nécessitent des études longues (notamment en médecine), et d’autres sont accessibles après des formations courtes (de quelques semaines à 1 an). Voici quelques métiers à titre d’exemples, dans cette liste non exhaustive :

L’aide à la personne :

  • auxiliaire de vie sociale ;
  • aide-soignant·e ;
  • infirmier·e ;
  • assistant·e de vie ;
  • assistant·e social·e ;
  • tous les métiers de la santé et de la médecine ;
  • etc.

Un travail auprès des enfants :

  • auxiliaire de puériculture ;
  • assistant·e maternelle ;
  • accompagnant d’élèves en situation de handicap (AESH) ;
  • Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) ;
  • Animation de centre de loisirs ou de colonies de vacances ;
  • etc.

Les métiers auprès des animaux :

  • éducation canine / féline ;
  • soin équestre ;
  • comportementaliste animalier ;
  • animalier de laboratoire ;
  • vétérinaire et auxiliaire vétérinaire ;
  • élevage ;
  • etc.

Entreprendre pour créer votre activité sur-mesure

renversion à 40 ans, Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ? Nos conseilsSi vous pouvez être embauché pour exercer l’un des métiers ci-dessus, la majorité d’entre eux peuvent être exercés de manière indépendante. Vous vous lancez alors dans l’entrepreneuriat. L’avantage par rapport à un emploi salarié ? Vous avez le loisir d’adapter votre activité à vos projets et à vos passions ! 

Regardez par exemple le témoignage de Frédéric, apiculteur : ce passionné d’abeilles a changé de vie à 40 ans, et s’est construit son activité sur-mesure : vente de produits de la ruche, élevage d’essaim et formation. La plupart de nos écopreneurs suivent un parcours similaire et mélangent plusieurs activités : tourisme vert et stages en permaculture, chambre d’hôte et maraîchage, horticulture et vente de matériel et de plants, etc.

En poste : comment trouver du temps pour se former et se reconvertir à 40 ans ?

Si votre projet de reconversion nécessite de vous former et que vous êtes déjà en poste, vous allez devoir vous organiser en conséquence. Bonne nouvelle : il existe plusieurs solutions pour aider les salariés qui prévoient une reconversion. 

Le congé de formation

Connu il y a peu sous le nom de congé individuel de formation (CIF), le Projet de Transition Professionnelle permet de s’absenter de son poste pendant la durée de la formation, tout en ayant l’assurance de retrouver des conditions de poste et de salaire identiques à l’issue de celle-ci. C’est donc une solution très rassurante et plébiscitée par la majorité des candidats. Vous pourrez notamment y utiliser tout ou partie de votre CPF pour financer votre formation.

Le Compte Épargne Temps

Si votre entreprise propose un compte épargne-temps et que la convention collective l’y autorise, vous pouvez utiliser votre solde pour financer des jours d’absence. Dans notre cas, cela peut servir à indemniser les jours sur lesquels vous vous formez.

renversion à 40 ans, Comment donner du sens à sa vie professionnelle à 40 ans ? Nos conseils

Le congé sabbatique

Si vous n’êtes pas (ou plus) éligible au congé de formation et que vous avez quelques économies de côté, le congé sabbatique peut être une option à considérer. Vous pouvez vous absenter pour une durée de 6 à 11 mois, à l’issue desquels vous retrouvez votre poste et votre salaire. L’avantage de ce dispositif, c’est que vous n’avez pas à justifier de son utilisation. Vous pouvez donc vous former, sans en informer votre entreprise.

Une formation en cours du soir, le week-end ou à distance

Si vous ne pouvez pas vous absenter de votre poste et que votre projet s’y prête, vous pouvez tout à fait vous tourner vers une formation dont les horaires sont adaptés, par exemple en cours du soir ou le week-end. Il existe également de nombreuses formations à distance. 

C’est notamment pour s’adapter aux porteurs de projet en poste qu’Ecopreneur a choisi de dispenser sa formation à distance. Le programme d’accompagnement à l’écopreneuriat se compose de plusieurs modules, exclusivement en vidéo, et peuvent être suivis à n’importe quel moment de la semaine. De plus, les vidéos sont accessibles à vie : vous avez donc le temps nécessaire à la poursuite de votre apprentissage et à la création de votre projet.

La rupture conventionnelle

Très sollicitée depuis sa mise en œuvre en 2008, la rupture conventionnelle est un bon moyen de se consacrer à sa formation à temps plein, tout en bénéficiant des allocations de retour à l’emploi. Cela permet donc de sécuriser financièrement votre projet. Elle est cependant le résultat d’une négociation entre votre employeur et vous, et rien ne l’oblige à accepter votre demande.

La démission

En dernier recours, si aucun compromis n’est trouvé avec votre employeur et que vous avez pu mettre suffisamment d’argent de côté, vous pouvez démissionner. Sachez qu’une démission pour reconversion vous donnera droit à l’allocation de retour à l’emploi sous certaines conditions.

Comment tester ma future activité pour bien me lancer ?

Vous souhaitez créer votre entreprise ? Découvrez comment vous pouvez tester votre future activité sans prendre de risques.

La micro-entreprise

Si votre nouvelle activité n’entre pas en concurrence avec votre poste actuel, vous avez la possibilité de la démarrer tout en conservant votre emploi. Vous devrez pour cela créer une micro-entreprise. Ainsi, vous pouvez tester votre activité sans pression, en dehors de vos horaires de travail et à votre rythme.

Le congé pour création ou reprise d’entreprise

Ce congé a été créé spécialement pour permettre aux salariés d’entreprendre. Sur le même principe que le congé de formation, vous disposez d’une période d’un an renouvelable une fois (soit 2 ans au maximum) pour lancer votre projet. Ensuite, soit vous réintégrez votre entreprise aux mêmes conditions que lors de votre départ, soit vous la quittez pour vous lancer à 100 % dans votre belle aventure !

 

Êtes-vous prêt à vous lancer ?

Vous voyez, les idées et les solutions ne manquent pas quand on veut se reconvertir à 40 ans. De nombreuses opportunités s’offrent à vous, surtout si vous voulez donner du sens à votre vie professionnelle et y insuffler vos valeurs environnementales et humaines.

D’ailleurs, si votre projet est à dimension écologique, les formateurs d’Ecopreneur sont là pour vous. Vous pourrez intégrer un programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat écologique, conçu en plusieurs modules, pour vous aider à lancer, à pérenniser et à développer votre activité ! Si vous avez des questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre lors d’un prochain webinaire : inscrivez-vous ici, c’est gratuit !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.