Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs

tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs

Dans notre article consacré aux micro-fermes touristiques, vous avez pu découvrir une forme de diversification pour les micro-exploitations, qui mêle l’accueil de public (tourisme vert) et l’échange avec le public autour de de la vie à la ferme.

Découvrez deux nouveaux portraits d’écopreneurs qui ont choisi de partager leurs connaissances avec leurs voyageurs au sein de leur micro-ferme : Olivia et David Weber, de la Ferme de la Goursaline, et Marie Borne, qui a lancer son projet La Source Enchantée en mars 2022.

Olivia et David Weber : redonner du sens à leurs vies avec une micro-ferme touristique

tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs

Un virage à 180°, plus que nécessaire

La Ferme de la Goursaline, c’est l’histoire d’Olivia et David Weber, un couple originaire de Suisse. À l’origine, David est banquier d’affaires, et Olivia fait ses armes en tant que responsable marketing. Une vie bien remplie et confortable. Pourtant, après plus de 10 ans de carrière, ils ressentent une véritable frustration. Le monde de l’entreprise a changé, la pression se fait sentir, et les objectifs sont démentiels.

En 2016, c’en est trop. À l’aube d’un burn-out, notre couple décide alors de complètement changer de vie, pour trouver une activité qui les nourrirait de l’intérieur, et trouver un sens à leur vie professionnelle.

Quelques mois plus tard, en 2017, ils se forment à la permaculture auprès de Benjamin Broustey et Aurélie Rulland, alors exploitants de… la Ferme de la Goursaline, en Haute-Vienne. Puis ils se consacrent corps et âmes à un projet de permaculture en Haïti (le pays d’origine de David), afin de développer les ressources des habitants sur place. Ils sont malheureusement contraints d’abandonner le projet après 2 ans.

La bonne opportunité au bon moment

À leur retour en Suisse, Olivia et David apprennent que la Ferme de la Goursaline est en vente. Notre couple saisit l’opportunité de faire évoluer leur projet initial.

Les points communs ? La permaculture et le partage.

Ils étendent les cultures et rénovent les bâtiments, pour adapter le lieu à leurs besoins.

En 2019, ils décident de suivre la formation Ecopreneur : ils savent que Benjamin et Aurélie, les formateurs, ont déjà une expérience en gestion d’entreprises atypiques. Avec tous les outils en main pour bien gérer leur activité écologique, et forts des conseils de leurs formateurs, Olivia et David peuvent réagir vite et passer la première année d’activité, malgré la crise de la Covid.

 

Aujourd’hui, ce sont plusieurs activités qui font vivre le couple :

  • l’activité touristique, la plus développée, avec l’accueil de voyageurs dans leurs gîtes écologiques ou en camping sur leur terrain ;
  • la vente des produits de leur ferme (principalement à leurs clients) ;
  • des stages d’immersion en permaculture.

 

Leurs clients viennent pour se ressourcer et décompresser, visiter la région ou découvrir le monde rural.

Deux à trois fois dans l’année, les jeunes écopreneurs proposent aussi des formations en permaculture, en alliant les principes éthiques de la permaculture et la spiritualité.

Une petite épicerie vient compléter l’offre, avec les produits de la ferme (légumes, pain maison, œufs du poulailler), ainsi que du vrac bio et local provenant des environs.

Leur objectif ? Être en autonomie alimentaire, pour eux et pour leurs clients.

Toujours dans un esprit de partage, ils organisent régulièrement des soirées thématiques et accueillent parfois des réfugiés, en collaboration avec une ONG basée à Limoges.

Un potentiel de développement pour la ferme touristique

L’organisation est le maître-mot : les priorités sont toutes listées, et les parcelles sont répertoriées dans des fichiers Excel pour suivre les moments de semence ou de récolte. Depuis leur changement de vie, David et Olivia avancent à 100 à l’heure. Les journées sont toujours différentes, ils apprennent énormément et ont plein d’idées pour contribuer au développement de la ferme. Ils souhaitent notamment élargir l’offre de restauration et de logement, et multiplier les évènements thématiques (soirées guinguette, projection de films en plein air) pour leurs clients mais aussi pour les habitants des villages environnants.

 

Aujourd’hui, nos entrepreneurs ont suffisamment de recul pour partager quelques conseils :

  • s’autoriser à rêver d’un lieu multi-activités, mais toujours faire un pas à la fois, et bien mesurer l’investissement financier et temporel ;
  • ne pas hésiter à demander de l’aide extérieure, notamment aux exploitants alentours qui ont des décennies d’expérience et connaissent leurs terres ;
  • en tant que citadin débarquant dans un milieu rural, toujours faire preuve d’humilité et arriver sur la pointe des pieds.

tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs

La bibliographie d’Olivia et David Weber pour créer une ferme touristique

Le jardinier-maraîcher, de Jean-Martin Fortier

Dieu, l’écologie et moi, de Dave Bookless

Foi d’écolo, de Peter Harris

 

Comment contacter David et Olivia Weber ?

tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneursSi vous voulez découvrir l’univers d’Olivia et David Weber, rendez-vous sur leur site internet : https://www.fermedelagoursaline.fr/

Adresse :

La Ferme de la Goursaline

2 La Feyrière

87230 Bussière-Galant

FRANCE

Mail : info@fermedelagoursaline.fr

Réseaux sociaux :

Facebook

Instagram

Youtube

 

De la formation en entreprise au tourisme vert : l’histoire de Marie

L’amour de la nature reprend le dessus

tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs

Marie fait partie de ces entrepreneurs qui ont vu leurs projets retardés par la crise de la Covid. Qu’importe, ces quelques mois supplémentaires lui auront permis d’affiner son projet. Fille de paysagiste et petite-fille d’agriculteur, Marie a très vite baigné dans l’univers du vivant et le travail de la terre.

Après quelques années de carrière, elle effectue une première reconversion en psychologie du travail : elle s’intéresse à l’âme humaine, avec tout ce qu’elle peut comporter de complexité, de vulnérabilité et de passions. Son diplôme en poche, elle exercera pendant 10 ans le métier de formatrice dans le secteur public.

Les missions sont variées et s’articulent autour du bien-être au travail : prévention de l’épuisement professionnel, détente au travail, gestion des compétences et reconversion.

Mais son envie de partager les bienfaits de la nature refait surface. Un nouveau projet prend alors racine dans son esprit : combiner ses trois centres d’intérêt (la nature, la psychologie et la formation) au sein d’un même projet d’éco-entrepreneuriat.

C’est dans ce contexte qu’elle décide en 2019 d’entamer sa seconde reconversion professionnelle, dans le tourisme vert.

Le tourisme vert à la ferme : un projet multi-facettes

Son projet aujourd’hui est de transmettre son amour de la nature et ses connaissances à ses futurs clients, comme un passage de témoins.

Déjà propriétaire d’un gîte sur sa propriété, qu’elle loue aujourd’hui via les plateformes touristiques, elle a pour projet d’élargir son offre en chambre d’hôtes.

Marie est animée par la transmission et l’entraide. Elle proposera donc prochainement des prestations autour de l’horticulture et du jardinage, en y ajoutant son expertise en psychologie :

  • des sessions d’hortithérapie en institutions (hôpitaux, maisons de retraites ou foyers pour jeunes, entre autres) : elle utilisera la création de jardins comme une thérapie pour soulager un mal-être ou prévenir l’épuisement professionnel ;
  • la création de jardins pour les particuliers, et même les entreprises si la demande est là ;
  • des formations autour des plantes aromatiques et médicinales et des initiations au jardinage pour les plus jeunes.

D’ailleurs, son double-profil est une force. Pour elle, la psychologie et le jardinage sont indissociables. Avec ses années d’expertise dans les 2 disciplines, et les conseils de son père paysagiste, elle a tenu à se spécialiser dans les plantes médicinales à Lyon, et s’est formée à la pédagogie pour soutenir son projet de formations.

La formation Ecopreneur pour balayer tous ses doutes

Son aversion pour les nouvelles technologies (notamment les réseaux sociaux) et ses difficultés à s’organiser l’ont poussée à intégrer le programme Ecopreneur en 2020. Elle y a finalement trouvé une communauté qui partage ses valeurs, l’inspire  et offre même de futurs partenaires.

Une bonne chose pour garder le cap dans les moments de découragement qui peuvent se faire sentir quand on lance un projet seul. C’est d’ailleurs ce qui lui avait manqué lors de sa première création d’entreprise, en 2009.

Marie pourra se consacrer à plein temps à ses projets d’ici mars 2022, après une rupture conventionnelle.

D’ici là, elle prépare les fondations de son activité et pense déjà à l’élargissement de son offre, une fois son projet bien lancé : séjours linguistiques au vert (mêlant apprentissage des langues anglais / espagnol et jardinage), production de plantes aromatiques et médicinales… Les idées sont là ! Elle a aujourd’hui hâte de pouvoir consacrer son énergie à son projet.

tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneurs

La Bibliographie de Marie pour la thérapie par le jardin

Comment contacter Marie Borne ?

tourisme vert, Du salariat au tourisme vert : le portrait de 3 écopreneursMarie est en pleine création de son site internet pour son projet La Source Enchantée. En attendant, vous pouvez prévoir un séjour dans son gîte à Veurey-Voroize, au cœur du magnifique parc régional du Vercors !

 

Ça vous donne envie ?

Ces parcours vous ont inspiré ? Vous rêvez vous aussi de changer de vie et d’exercer une activité pleine de sens qui fait du bien à l’environnement, dans le tourisme vert par exemple ? Commencez maintenant en téléchargeant notre livre gratuit sur l’entrepreneuriat écologique. Vous y découvrirez des astuces pour devenir écopreneur, et régénérer la planète et les humains tout en créant un métier qui vous passionne.

Un projet d’entrepreneuriat écologique ? Si vous voulez rapidement maîtriser tous les aspects de la création et du développement d’une activité ou entreprise rentable, et ce avec une approche éthique et écologique, rejoignez notre programme de formation à l’entreprenariat écologique Ecopreneur. Notre accompagnement vous aidera à vous consacrer à votre cœur de métier en toute sérénité. 

Ou venez assister à notre webconférence gratuite sur l’entrepreneuriat écologique et découvrez comment vous pouvez, vous aussi, aider la planète tout en créant votre job.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.